Sélectionner une page

En 2017, j’ai eu l’opportunité de travailler à l’université du MIT à Boston sur la prédiction de performance en course à pied. J’étais dans l’équipe de Thorsten Emig dans le laboratoire commun du CNRS et du MIT : MultiScale Material Science for Energy and Environment Lab. Allier ingénierie et running, le rêve !

Comment calculer ses allures de course et d’entraînement ?

Notre modèle de prédiction de performance est le plus précis à ce jour pour prédire une performance du 800 mètres au marathon, à partir de l’analyse des records personnels. Je vous invite à lire l’article de blog que j’ai écrit à ce sujet.

Comment analyser les records du monde ?

En plus de fonctionner à l’échelle individuelle, il est possible d’appliquer notre modèle aux records du monde, comme j’ai pu le détailler dans cet autre article de blog : La barrière des 2 heures au marathon infranchissable ?

Ces 2 articles de blog sont compréhensibles par tous, si vous souhaitez lire la publication scientifique, je vous invite à aller sur :
• Mulligan M, Adam G, Emig T (2018) A minimal power model for human running performance. PLoS ONE 13(11): e0206645. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0206645

Pour l’anecdote, j’ai rencontré Thorsten lors d’une soirée post-marathon de Boston où les bénévoles et coureurs du club du Boston Athletic Association étaient invités. A Boston, j’ai battu quasiment tous mes records en salle : 800 (1’50), 1000 (2’26), Mile (3’58) et 3000m (7’57) et suis devenu un Sub 4 Miler, un coureur sous les 4 minutes au Mile, une référence mythique Outre Atlantique.