Sélectionner une page

Portrait

International Français, recordman de Haute-Savoie du 1500m (3’38), Guillaume ADAM fut l’un des leaders du 1500m en France grâce à ses références chronométriques mais aussi par son redoutable sens tactique qui lui a permis d’accumuler les titres et podiums depuis 2007.

Venu à la course à pied grâce aux cross scolaires, Guillaume ADAM commence l’athlétisme en club à l’âge de 10 ans au sein de la Foulée d’Annemasse, ville où il a vu le jour le 15 janvier 1990. Avec son frère jumeau Romain, ils optent très vite pour le demi-fond sous l’œil vigilant de leur coach Alex FOURNIVAL et de leurs parents.

La progression de Guillaume est régulière depuis les catégories jeunes où il a d’abord exprimé ses qualités sur la distance du 1000m avec son frère Romain. Dès cadet, il rejoint l’AS Aix-les-Bains et gagne sa première médaille nationale par équipe, deuxième des Interclubs jeunes, en compagnie notamment de son coéquipier Christophe LEMAITRE.

En cadet, puis junior, Guillaume se révèle d’abord sur 800m. C’est sur cette distance qu’il glane en 2009, sa première médaille nationale en individuel lors des championnats de France junior en salle et manque de peu une sélection internationale chez les jeunes (les deux premiers étant sélectionnés pour un match junior).

Cette même année 2009, Guillaume passe la barrière des 1’50, en 1’49”47, à Valbonne. C’est le fruit d’un travail rigoureux avec le groupe de coureurs Matumainis (notamment composé de coureurs kenyans) à Lyon, qu’il a rejoint après avoir grandi à Reignier (74). En effet, Guillaume suit à l’INSA Lyon des études pour devenir ingénieur, en bénéficiant d’horaires aménagés. En allongeant sa durée d’études de cinq à sept ans, il peut ainsi s’entraîner dans des conditions favorables. Il sera diplômé de l’INSA de Lyon en juillet 2015.

Guillaume remporte en 2010 son premier titre individuel, aux championnats de France nationaux (N2) indoor à Bordeaux et gagne le droit de participer à ses premiers championnats de France élite où il se hisse en finale. Il remporte également le premier de ses quatre titres universitaires sur 1500m et entrevoit son potentiel en championnats où son sens tactique et son finish lui permettent de réaliser des prouesses.

En 2012, bien que devenant Vice champion de France Espoirs sur 800m, Guillaume souhaite se spécialiser sur la distance supérieure du 1500m. Sa meilleure marque personnelle était jusqu’alors de 3’51 réalisé le lendemain d’un 800m et couru sous des trombes d’eau.

Guillaume réussit son pari dès sa première année sur 1500m en s’emparant en 2013 des records de Haute-Savoie en salle (3’46”61) et en plein air (3’40”35) et en prenant la 4e place des championnats de France Elites sur 1500m en plein air, derrière les trois qualifiés français pour les mondiaux de Moscou, Florian CARVALHO, Simon DENISSEL et Bob TAHRI. Cette belle performance lui permet d’endosser pour la première fois le maillot de l’équipe de France d’athlétisme, lors des Jeux de la Francophonie.

L’année 2014 est l’année de la confirmation au plus haut niveau national et Guillaume franchit même un nouveau cap, grâce à un gros travail foncier lors de son année à l’Université de Birmingham en Angleterre. Il devient vice-champion de France élite sur 1500m en salle, juste derrière Yoann KOWAL, et réalise la meilleure performance française de l’année 2014 sur 1500m en salle (3’42”78). En début de saison estival il gagne les relevés championnats universitaires britanniques.

Guillaume remporte le meeting international de Montbéliard en 3’38”41 et passe ainsi pour la première fois sous la barre des 3’40. Cette performance de haut-niveau lui permet de se rapprocher des minima pour les grands championnats internationaux, comme les Jeux Olympiques, où il convient de réaliser une performance inférieure à 3’36. Aux championnats de France élites sur 1500m, il est en tête à l’entame de la dernière droite grâce à une attaque pleine d’audace, mais se fait dépasser par quatre coureurs, dont Mahiedine MEKHISSI, champion d’Europe du 1500m un mois plus tard.

En 2016, Guillaume remporte le titre de champion de France du 3000m en salle. Après avoir obtenu son diplôme d’ingénieur, il se consacre entièrement à l’athlétisme et rejoint le groupe d’entraînement de Bastien PERRAUX pour optimiser ses chances de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Rio. Il échouera dans sa quête de qualification pour quelques dixièmes de secondes.

Guillaume s’envole ensuite du côté de Boston, où il rejoint le prestigieux club du Boston Athletics Association qui organise le marathon de Boston depuis 1897. Il travaille au MIT sur un projet de recherche sur la prédiction de performance en course à pied. C’est à partir de cette saison que Guillaume fait le choix de s’auto-entraîner, après avoir lu de nombreux ouvrages sur l’entraînement et des discussions passionnantes avec ses deux premiers entraîneurs.

En salle, il passe sous la barrière mythique des 4 minutes au Mile (1609m) et manque la qualification pour les championnats d’Europe pour 38 centièmes. C’est à Boston qu’il prend goût aux longues distances et tombe sous le charme du marathon en allant encourager la foule d’anonyme des marathons de Boston et de New York. A son retour en France fin 2017, il remporte la course du Duc (19,5km) de Reignier à Genève dans le cadre de la fameuse Course de l’Escalade en tout juste 1 heure.

A l’été 2018 et de retour dans les Savoie qui lui sont chères, il profite des fabuleux terrains de trail en remportant le 10km du Marathon du Mont-Blanc (record de l’épreuve battu de 2 minutes) et en terminant second du 20km du High Trail Vanoise.

A l’automne, il court son premier marathon à Lausanne où il termine quatrième en 2h28. Il remporte la SaintéSprint (22km) dans le cadre de la mythique SaintéLyon.

2018 est aussi année synonyme d’entreprenariat puisqu’il lance l’application RunMotion Coach. Guillaume souhaite transmettre son expérience et sa passion pour la course à pied à des miliers de coureurs.